Ágnes Tóth

Dans quel domaine vous êtes-vous spécialisé‧e, quel est votre domaine de recherche ? Depuis quand vous intéressez-vous à ce sujet ? Depuis quand enseignez-vous à l’Université Catholique Pázmány Péter ?
Mes recherches portent principalement sur la littérature française, en particulier la littérature belge d’expression française à laquelle je m’intéresse depuis une vingtaine d’années. Chargée de cours dans notre université depuis l’année académique 2016-2017, j’y donne cours en Littérature, Développement linguistique et Didactique.

Avez-vous suivi des cours dans une université à l’étranger pendant votre formation universitaire ?
Outre l’Université Catholique Pázmány Péter où j’ai suivi la formation en Langue et Littérature française, j’ai eu l’occasion de fréquenter trois universités dans les pays suivants : Roumanie (Université Babeş-Bolyai), Autriche (Université de Vienne), Belgique (Haute École Namuroise Catholique). J’ai pu y poursuivre des compléments de ma formation universitaire.

Avez-vous des connaissances récentes sur les activités de formation des universités des pays étrangers et sur les étudiants de ces établissements ?
Notre département de l’Université Catholique Pázmány Péter maintient des contacts d’échange et de recherche avec plusieurs universités dans le cadre des collaborations ERASMUS et du réseau CEEPUS. Lors de voyages d’étude ou de colloques internationaux dans ces universités, des contacts se sont noués en particulier au sujet des recherches internationales. Dans nos programmes, des rencontres étaient aussi organisées avec des étudiants des établissements universitaires visités.

Quelles sont vos expériences, en relation avec les étudiants étrangers inscrits à vos cours ?
Ils sont très ouverts et leur présence enrichit les cours. Durant les discussions, échanges et mises en commun, un partage des idées naît de manière très positive grâce à une interférence entre les étudiant‧e‧s Hongrois‧es et ceux‧celles de nationalité étrangère.

Avez-vous la possibilité de contribuer à la transmission de la culture hongroise et d’encourager les étudiants étrangers à acquérir une vue d’ensemble et une bonne compréhension de la Hongrie ?
Selon les thèmes traités pendant les cours, j’aborde les aspects spécifiques de notre pays, plus spécialement pendant les cours de littérature où l’aspect comparatif des cultures est abordé.
Je propose souvent des programmes culturels aux étudiants étrangers en fonction de leurs intérêts académiques.

Pourquoi aimez-vous enseigner à des étudiants étrangers ?
Le fait que des étudiants d’autres nationalités participent à la formation donnée dans notre université confirme la dimension universelle du savoir. Réciproquement leur présence, leurs acquits intellectuels et leurs réflexions sont un apport pour l’universalité du projet de notre université. Un échange interculturel s’y poursuit qui contribue au développement de la formation universitaire.

x