Márton Horváth

Dans quel domaine vous êtes-vous spécialisé(e), quel est votre domaine de recherche? Depuis quand vous intéressez-vous à ce sujet? Depuis quand enseignez-vous à l’Université Catholique Pázmány Péter?
J'ai commencé à donner des cours à Pázmány en 2013, en tant que doctorant. Ma thèse de PhD traite d'un sujet lié à la syntaxe du français parlé, qui reste mon domaine de recherche principal. Je suis donc spécialiste de la syntaxe du français, en particulier du lien entre la syntaxe et la pragmatique du discours.

Avez vous suivi des cours à une université à l’étranger pendant votre formation universitaire?
Oui, en tant qu'étudiant j'ai eu l'opportunité de pouvoir passer un semestre à Bordeaux dans le cadre du programme Erasmus. J'y ai suivi des cours de linguistique française et de français langue étrangère. J'ai choisi ces cours, d'une part, parce que je m'intéressais déjà fortement à la linguistique et, d'autre part, parce que c'était enrichissant de participer à des cours de méthodologie de français langue étrangère suivis par des étudiants français.

Avez-vous enseigné à une université d’un pays étranger ou mené des recherches en coopération avec les enseignants d’universités de pays étrangers?
Dans le cadre de programmes de mobilité enseignant, j'ai donné des cours à Brno et à Graz. J'ai fait plusieurs séjours à Graz, où j'ai pu connaître plus en détail la formation en linguistique française des étudiants de Licence, et où j'ai participé à des séries de conférences à destination d'étudiants de Master et de PhD. Avec Steffen Heidinger, maître de conférence à l'Université de Graz, nous avons entamé une recherche commune dans le domaine de la syntaxe du français.

Quelles sont vos expériences en relation avec les étudiants étrangers inscrits à vos cours?
Les étudiants étrangers participent toujours avec enthousiasme aux cours de linguistique française ou aux cours de langue française et permettent d'enrichir ces cours.

Pourquoi aimez-vous enseigner à des étudiants étrangers?
Des étudiants de langue maternelle espagnole et italienne ont déjà assisté à des cours de langue. Ils ont des difficultés différentes de celles des étudiants hongrois, et mettent justement en avant des aspects de l'apprentissage jusque là méconnus des étudiants hongrois. Ainsi, des étudiants de langues maternelles différentes peuvent s'entraider de manière efficace et inhabituelle.

x